Cirologie d’hier et d’aujourd’hui

Le temps passe… Et le temps…et le temps….
Le 1er avril 1982 j’étais loin de penser que cette idée de « poisson d’avril » deviendrait un tel thème.
Et les rencontres de ces premiers modèles pour des portraits, m’ont donné bien d’autres idées photographiques qui ont enrichies au fil du temps l’objet initial.

En argentique alors à l’époque, avec des moyens rudimentaires, les premières images.

On est bien loin du thème actuel…

Bien que les bases ne sont pas très loin, on retrouve le ciré et l’eau avec une Cireine


C’est petit à petit qu’est venu l’idée de laisser le ciré de plus en plus seul en aspergeant


Et que peu à peu l’idée de l’eau devenait indispensable, et la douche incontournable

Quel point ont-elles en commun mes Cireines ?

Je me suis posé la question, alors que tant de filles jolies m’envoient balader avec mon thème » à la con ».

J’AI TROUVÉ
Elles ont le sens de la dérision.
Avec le recul en gardant le contact avec la majorité d’entre elles, je me rends compte, qu’Elles ont toutes un sens de l’humour, qu’Elles aiment les belles choses, et que même trente ans après pour les plus anciennes, Elles ne regrettent pas cet instant « à la con ».
Bien sûr, cela me fait très plaisir.
Mais surtout je sais que j’ai fait le bon choix.
Je ne regrette rien.
Elles n’ont plus.

A vous lire en privé ou en public, vous avez passé un bon moment.
Ces photos sont ce qu’elles sont, mais elles restent un moment de votre, de notre vie.
Une tranche d’amusement, de folie, dans un monde trop sérieux et surtout plein de contradictions.
Celles qui n’ont pas voulu participer à ce moment « à la con », c’est qu’Elles ne le méritaient pas, tout simplement, et a voir leur parcours, toujours avec recul, ce ne sont que des « pétasses » (jugement pour jugement, cela fait autant de bien que de mal a dire ce que l’on pense, et je suis assez d’accord pour LE DIRE)

Je déplore d’avoir perdu et de perdre encore le contact de certaines de mes Cireines, car j’aime connaître de qu’Elles deviennent Top modèle, Miss quelque-chose, ou plus simplement Maman ou célibataire endurcie (vieille fille).
Elles appartiennent à MON histoire, à mes souvenirs.
C’est notre passé, notre jeunesse, qui est toujours présente.
Même celles (très rares, mais y’en a) qui ont posés et n’ont pas appréciées (je respecte), sont de mon monde, mêmes celles qui se sont moqués de moi (par derrière) et celles qui m’ont fait croire leur attachement… Vous êtes Cireines et a y regarder, à vous lire ou a apprendre ce que vous faites aujourd’hui, vous êtes passionnée, et aimez vous amuser.
Donc vous êtes des Cireines véritables.
Bravo et merci.