Entrevue n°7 : Que devient Cirologie ?

Sayline : Que devient Cirologie ?
Cirologie est une fantaisie photographique.
Le fait que les séances de poses soient arrêtées, ne signifie pas la disparition du thème, mais un manque de renouvellement et de mises à jour.
Sujet déjà vintage, qui a débuté en Avril 1982, beaucoup d’expositions et de publications un peu partout vont se raréfier, puis disparaitront dans le temps.
Sayline : Quelle en est la cause ? 
Les temps modernes et le temps qui passe…
Sayline : une lassitude ?
Peut-être, aussi…sûrement.
Comme je l’ai déjà dit dans d’autres articles, les modèles n’ont plus vraiment envie de s’amuser, c’est le monde d’aujourd’hui, on critique, on râle, mais on rigole assez peu en fait.
Et puis les mœurs ne sont plus les mêmes, on s’offusque d’un rien en tenue vestimentaire, alors que l’on est de plus en plus vêtus comme des sacs ! Un rien devient vulgaire choquant, alors que la plupart des tenues manquent d’excentricité et de couleurs.
Le monde devient arrogant et considère que ce sont les autres qui le sont.
Sayline : Regrets sur le passé ?
Assurément, mais il faut laissé les époques se réaliser. Quand on est plus dans le coup, faut se barrer.

Sayline : A ce point ?
Bah oui. Que voulez-vous faire d’autre ?
Il faut vivre avec son temps, si ce n’est plus le sien, il faut respecter celui des autres.
Sayline : concrètement que va-t-il se passer ?
Je ne sais pas encore, quelques projets demeurent, mais ce qui est sûr c’est qu’il n’y aura pas de nouvelles idées qui verront le jour, on travaille sur l’existant des prises de vues réalisées, montages et retouches.
La publication de Cirologie numéro 7 avec les dernières séances et celles d’antan.
Sayline : Qui s’intéresse encore à Cirologie ?

Bonne question.
Personne… Quelques fanatiques… et de plus en plus des personnages louches.
Sayline : c’est-à-dire ?
Des gens qui n’ont absolument pas la vision photographique du thème, mais plus le côté voyeur.
Sayline : vous l’avez un peu cherché ?

Par vraiment, ce n’était pas cela mon but. Je voulais simplement suggéré mais pas provoquer.
Mais tout cela est sans importance.
Chacun est libre d’interpréter une image comme il la ressent.
Je crois que c’est une question de moment, les périodes changent voilà tout.
Les regards ne sont plus les mêmes.
Sayline : vous avez l’impression d’un décalage.

Oui et non.
Oui parce que je constate que ce que je montre ne correspond pas a ce que je voudrais

Non parce que une photo reste une image interprétable de plusieurs façons.