Entrevue n°2

Photos ou vidéos ?

Les deux sont possibles. D’abord c’est de la photo. Mais certaines expressions ne peuvent être capturées que par la vidéo.
La vidéo n’est qu’une succession d’images. C’est complémentaire, même si l’usage est différent. J’essaye toujours de faire une petite séquence vidéo. Parfois je laisse la caméra filmer toute seule, pendant la séance. Je ne peux pas faire les deux a la fois. D’autant que les techniques diffèrent. La caméra à besoin de moins de lumière, mais la qualité d’une image extraite est de moins bonne qualité.

Pourquoi pas sous la pluie ?

Réaliser une séance sous la vraie pluie n’est pas chose aisée, pour des raisons de lumière essentiellement, c’est possible mais ça nécessite un investissement en matériel.
J’aimerais montré tout simplement la vie sous la pluie en cirés, coloriés, ou les personnages brillent et semblent heureux.
C’est naïf. Je suis resté un enfant.
Mais c’est également la même raison que pour les extérieurs, les curieux me gênent… Et puis les conditions météo ne sont pas toujours favorables à réaliser une séance ou le modèle serait sous la pluie. Souvent il ne fait pas très chaud. Enfin les lieux ou le décor s’y prête ne sont pas évidents.
Mais ce serait la séance idéale. Un jour j’ai fait l’essai, mais on n’a pas tenu longtemps, les appareils m’aiment pas trop l’eau, il faut les protéger. Vous savez même au cinéma il filme sous des fausses pluies, et réalité ils arrosent énormément.


Que recherchez vous réellement avec Cirologie ?

Je voudrais rappeler les bons moments d’une époque, pas si lointaine, ou l’on s’amusait de tout, même de la pluie. Cirologie est un espace de rêve, ou l’on peut voir des filles, des femmes sourire, s’amuser, quand elles sont arrosées d’eau.
Je voudrais réaliser une séance sous une cascade, en été, mais c’est pas si facile que cela. J’aimerais bien aussi dans une piscine.
Les idées ne manquent pas.
La réalisation est beaucoup plus délicate.Ou trouvez-vous tous ces cirés ?
Ils sont d’époque, la plupart on été acquis dans les années 80, ou le ciré brillait de mille couleurs, un peu partout. Beaucoup de dons soit de modèles soit dans les brocantes ou les petites annonces j’en ai trouvé pas mal. Mais ces dernières années, ils sont rares, ceux que l’on trouve sont soit en très mauvais état, soit très chers. Et les nouveaux modèles plus souples sont souvent hors de prix et manque de couleur. Je dois en avoir une bonne vingtaine, une peu de toutes les tailles ce qui permet de varier les couleurs et les modèles.

Pourquoi « Cirologie » vous auriez pu trouver « cirés en couleurs et bottes brillantes » ?
Un peu long, mais oui cela correspond assez bien à la définition du thème. Non j’ai pensé seulement faire court. Le suffixe « logie » résume l’étude d’un sujet. Ici en l’occurrence le ciré.
Je voulais trouver un truc genre « Chapeaux melons et bottes de cuir » (c’est la même époque) mais c’était trop long. Je voulais que le mot ciré soit la clef du titre, mais « Cirélogie » ne me plaisait pas trop, alors j’avais trouvé l’astuce du ciré et de l’eau avec « cireaulogie » mais écrit de cette façon le ciré n’apparaissait pas assez fort, j’ai transformé « eau » en « o ». Bon ça vaut ce que ça vaut. Mais je trouve que c’est bien représentatif de ma vision du ciré.