CIROLOGIE kesako ?

Ce site a pour but de montrer la Femme dans des circonstances insolites, revêtue d’un imperméable ciré brillant . CIROLOGIE: un thème avec trois éléments:
* Le modèle féminin
* l’imperméable ciré brillant
* l’eau.

Ces trois éléments étant réunis, cela donne une « aquarelle » un peu bizarre: Une Femme vêtue d’un ciré sous la pluie.
Voilà en gros, le thème majeur « CIROLOGIE ».

I/ Alors, bien sûr, on peut imaginer l’eau sous plusieurs aspects: La pluie, éclaboussée, une cascade, la douche, la piscine, la mer ….

II/ En ce qui concerne le modèle féminin, de préférence jeune, mais il n’y a pas de limite imposée. Brune, blonde, rousse, cheveux longs, courts, frisés, blanches, noires, métisses, grandes, petites, fortes ou menues…il faut de tout pour varier les clichés.
Je suis particulièrement attaché aux modèles bottées recevant l’eau, c’est l’attitude, l’expression, dans cette situation qui m’intéresse le plus.
Ce site se veut simple, sans tabou et au delà du fantasme, c’est un cri d’amour vers la Femme en général pour ses expressions, manières, mimiques. Je ne sais pas si vous avez déjà remarqué des différentes expressions faciales que peuvent avoir certaines femmes: la manière de sourire, de regarder l’autre, de dévisager, de cligner de l’oeil, d’écouter, ou de faire semblant. Ces mimiques n’apparaissent pas à longueur de journée, bien sûr, elles apparaissent dans certaines circonstances, elles sont trés éphémères. C’est ce qui fait que j’y suis très attaché. C’est un instant d’éternité. Ce sont ces expressions que j’essaye de capturer, non pas les rictus ordinaires, ni ceux du quotidien, mais des « grimaces » dans une circonstance bien particulière.
Tous les modèles que j’ai rencontré et qui ont posé pour ce thème l’ont fait avec gentillesse et intérêt. Elles ont toutes trouvé ce thème original et ont participé efficacement aux différentes poses dont les attitudes n’étaient pas obligatoirement imposées mais plutôt spontanées.
Au début, je ne recherchais pas obligatoirement l’eau, car je n’osais pas imposer au modèle d’être entièrement trempé. Et puis d’autres modèles n’hésitaient pas à poser ainsi, et pour certaines dans la nudité totale sous l’imperméable. Il n’est pas facile de trouver de l’eau qui tombe, qui éclabousse alors que le modèle est nue sous un ciré. Je ne me voyais pas photographier ainsi en pleine rue. Alors la situation de replis fut de faire ces séances sous la douche, c’est plus simple, on peut régler le débit, il n’y a pas de spectateurs, et l’intimité modèle-photographe donne un petit côté sympathique.
Ce que j’ai rencontré comme problème essentiel chez la plupart des modèles, c’est que si le modèle acceptait d’être photographié nue, avec un ciré, et sous la douche ou sous la pluie, bien souvent elles étaient réticentes pour mouiller leur cheveux, et pourtant… il est indispensable que le visage soit mouillé, donc les cheveux
En général, ce sont les modèles qui trouvaient les idées de poses et de scénarios

III/ Pourquoi le ciré ?
Ces vêtements n’existent plus aujourd’hui à la ville. Ils sont très difficile à se procurer. Certains modèles m’ont également aider avec leur propres imperméables. Le choix du ciré vient du choix précédent. Ce que je voulais capter, était l’impression du visage féminin arrosé de façon naturel. J’ai trouvé que ce vêtement aidait au style de la photo, le brillant, le reflet, et surtout les gouttes d’eau qui coulent dessus. Un autre vêtement n’aurait pas correspondu, car l’eau disparaitrait.
La couleur importait peu, la forme non plus. Pourvu que l’on ne voit rien d’autre que les trois éléments.
Pas de vulgarité, pas de poses avilissantes, peut-être un peu d’érotisme parfois. Je trouve très beau un modèle avec un joli minois, visage souriant, portant un ciré ouvert, montrant ainsi l’eau qui lui tombe sur les cheveux, sur le visage , puis sur le ciré, sur les seins, et qui continue de couler le long des jambes ou sur les bottes brillantes. C’est l’image type de « CIROLOGIE ».

IV/ L’esprit de ces prises de vues:
Avant tout le plaisir, l’amusement. La photographie est une passion en dilettante. Surtout ne pas se prendre au sérieux. Aucun but professionnel, aucun objectif commercial. C’est un jeu: éclaboussée les filles avec un ciré, et capturer leurs expressions, leurs grimaces, leurs réactions.