Il faut essayer de faire bien, de faire mieux. De faire bien mieux !

Bon je reprends le fil de mes articles, après cette interruption involontaire de ma part, et dont je tiendrais face de Bouc toujours responsable.
Quand on a mis les cons de côtés, on peut continuer.
Le problème c’est que quand on est con, on est con.
Et que ceux qui ne le sont pas, le deviennent.
C’est le pire mal de notre époque : trop de cons !


Passons a autre chose.
Le numéro deux de Cirologie Magazine paraît en ce joli mois de mai 2010, qui arrive.
Le principe est simple, montrer les cirés des années passées, portés par des filles d’aujourd’hui.
Hier je faisais des timbres, des cartes postales, même des cartes de téléphone, avec mes photos, maintenant c’est un magazine, qui va a la rencontre de mes Cireines d’hier et de demain.
Ainsi dans le numéro trois qui paraitra cet été, nous découvriront Virginie VANOS.
Une véritable artiste. J’ai eu le bonheur de la capturer dans ma boîte quelques instants.


Je me dis, qu’il faut faire ce que l’on a envie, de façon correcte.
Et si l’on peut le faire mieux, c’est un plus.
Il faut toujours chercher a être meilleur, en tout.
Un exemple, je ne suis pas un photographe trés artistique, mes photos sont assez moyennes, j’essaye pourtant d’améliorer a chaque fois ma technique, de penser a plein d’astuces, pour corriger tous mes défauts. Ma dernière idée serait de trouver UNE photographe qui réaliserait la prise de vue, d’une part pour avoir un nouveau regard (celui d’une femme de préférence) et d’autre part d’une autre technique.
Mon approche est basée sur des photos nettes, cadrées, classiques.
Il y a sûrement d’autres qualités possibles.
La mise en scène me plait beaucoup, appuyer sur le bouton beaucoup moins.
Penser aux réglages, aux ombres, à la lumière, m’ennuie complètement.
Mais pour capturer le moment T, il faut bien appuyer sur le bouton et si possible que tout soit correct pour un rendu maximum de ce que je vois, de ce que je veux faire partager.


Les prochains numéros de Cirologie Magazine évolueront, car chacun me donne son idée, j’écoute, cela ne veut pas dire que je vais mettre toutes les idées en applications, mais celles qui me paraissent bonnes seront retenues.
C’est cela aller de l’avant.
Et si demain je cesse mes prises de vues, je continuerais à diffuser et à promouvoir CIROLOGIE.