Quelque chose a cassé

Pour le moment le photographe amuseur n’a plus trop le goût à sa fantaisie
Il a pris un sérieux coup sur la cafetière.
Pourtant il savait qu’il ne devait pas s’attacher à ses Cireines
Il savait qu’il ne devait pas croire ce qu’Elles disent
Il ne pensait pas être aussi naïf.
Il a du mal, beaucoup de mal a encaisser.
Elle devait venir,
Elle savait que je l’appellerais pour confirmer
Elle n’a pas répondu, ni rappeler.
Elle s’en fout…
Elle partageait ses idées, une partie de ses goûts, du moins il le pensait
Il n’aurait jamais dû aimé cette Cirelle
Elle avait promis, Elle avait dit que….
Il ne demandait rien, juste la sincérité.
Juste un partage, un échange, un instant commun
Juste un regard une vision commune, pour un moment, un moment seulement.
Histoire de voir qu’il était pas seul a aimé
Pas seul a s’amuser du passé dans le présent
Faire juste un texte, une photo ensemble
Mais l’age sépare les générations, mais si l’on dit le contraire
Même pour un moment, par ci par là, y’a plus la place
Elle l’oublie, Elle l’a oublié, Elle s’en fout…
C’est surtout cela qui le rend malheureux
Il ne peut même pas lui en vouloir, il l’aime trop
Pas un amour comme vous le pensez, non celui du respect, de l’admiration.
Il croit en Elle, à son caractère, a sa volonté,
Il n’est pas même fâché. Seulement déçu.
Alors que d’habitude, il rentre dans une rage et une colère violente qui dès le lendemain est oubliée.
D’habitude il jette son venin en criant son coup de gueule.
La, c’est une déchirure.
Il savait aussi qu’un jour il devrait refermer l’album, tourner la page,
Mais pas tout de suite, encore un peu, encore une fois.
Bah non !
Il est triste le fantaisiste.
Il a seulement envie de pleurer.
Il faut aussi qu’il oublie, et cela demande du temps…
Laissez le, oubliez le….